La projection continue, et ce n’est pas fini!

Film n.2

Sans oublier qu’il s’agit d’un film d’apprentissage, « Un siècle d’histoire du Kurdistan », de Bashdar, est un exemple de film qu’il ne faudrait faire que si on connaît très bien l’histoire de son Pays. Bashdar va à la rencontre des jeunes de son âge qui, comme lui,  ne savent plus très bien ce qui s’est passé. Qui était Mustafa Barzani ? Qu’est-ce la République de Mahabad ? Les réponses sont empreintes d’une grande perplexité.

[vimeo 52243886]

Ses réponses à cette « ignorance » sont partielles: Bashdar vit dans le fief de Jalal Talabani, l’actuel président d’Irak, et a donc grandi avec pas mal d’à priori, comme par ailleurs ceux « d’en face ». Qui plus est, les images d’archives le passionnent mais il ne les utilise pas toujours à bon escient, c’est-à-dire en se posant des questions sur le matériel qu’il « manipule » au sens propre du terme.

Ce film est pourtant intéressant parce que, s’il a des défauts, il faut bien lui reconnaître aussi quelques qualités: il est une illustration assez fidèle de la conscience historique des jeunes kurdes, et de la division du Kurdistan irakien en deux parties. Talabani et Barzani se partagent encore  le Kurdistan en seigneurs moyenâgeux, peut-être pas pour longtemps.

Une nouveauté de taille: on survole pour la première fois, dans ce film,  la question de la guerre civile. Épisode peu reluisant de l’histoire des Kurdes après 1991, la guerre civile a vu se dresser l’une contre l’autre, pendant quatre ans, les deux factions, et a fait autant de morts – s’accorde-t-on à dire – que la dictature de Saddam Hussein.

Film number 2
Of course, it is a student’s film. « A century of history of Kurdistan » of Bashdar is an example of a movie that should be done if you know very well the history of his country. Bashdar going to meet youg people his age who, like him, do not know very well what happened. Mustafa Barzani was? What’s the Republic of Mahabad? The answers are full of great perplexity. His answers to this « ignorance » are partial: Bashdar lives in the stronghold of Jalal Talabani, the current president of Iraq, and he know only « his » side of history. Moreover, the archival footage  passionate him but he does not always use it wisely. Yet this film is interesting because if it has defects, it is necessary to recognize a few qualities: it is a fairly accurate picture of the historical consciousness of young Kurds, and the division of Kurdistan into two parts. Talabani and Barzani Kurdistan still share in medieval lords… maybe not for long.

A new size: it talks for the first time  the issue of civil war. Lackluster episode in the history of the Kurds after 1991, civil war during 4 long years, made many deaths.

Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s